C’est bientôt la rentrée, clique ici pour connaître les détails

Réduire les décès, les blessures et les dommages en bateau : l’ÉPAQ développe un nouveau projet

Soucieux du bien-être des gens qui œuvrent dans le domaine maritime, l’École des pêches et d’aquaculture du Québec (ÉPAQ) met en place un nouveau projet visant à réduire les accidents qui surviennent sur les bateaux. Son approche pédagogique favorise la responsabilisation des personnes navigantes, de même que la culture de sécurité maritime.

 

Le titre évocateur du projet, Manœuvres responsables du navire : un gage de sécurité pour tous, reflète la volonté de l’ÉPAQ de participer activement à la sensibilisation entourant la sécurité maritime. Ayant reçu l’appui du Comité permanent sur la sécurité des bateaux de pêche du Québec, le projet s’inscrit dans l’un des programmes de Transports Canada. En effet, il prend place au sein du Programme de contributions pour la sécurité nautique, plus précisément via la composante de la sécurité des petits bateaux.  Visant à accroître la sécurité des embarcations nautiques de moindre taille qui interagissent régulièrement avec des bateaux plus imposants, le projet encourage les pratiques de navigation sécuritaires et rappelle les comportements à adopter. François Castilloux, directeur de l’ÉPAQ, explique : « La fatigue et la consommation de drogue ou d’alcool nuisent grandement à la capacité à réagir et à répondre à des imprévus. Or, des imprévus en bateau, il peut y en avoir à tout moment, d’où l’importance de respecter les règles de navigation et de sensibiliser les gens quant à l’adoption de pratiques sécuritaires ».

C’est via la création et la promotion d’outils audiovisuels et d’écrits, tant en français qu’en anglais, que le projet rejoindra les plaisanciers, les capitaines de navires de pêche et les autres navigants dans les havres et les ports de l’Est du Canada.  Dans un premier temps, le projet de l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec se déploiera au sein même de l’établissement, puis sur l’ensemble du territoire du Québec maritime. Qui plus est, afin de répondre aux objectifs, l’ÉPAQ collaborera avec les associations de pêcheurs du Québec et des Maritimes et les marinas de la province.

À propos de l’ÉPAQ

Située à Grande-Rivière, l'École des pêches et de l'aquaculture du Québec est une composante du Cégep de la Gaspésie et des Îles depuis 1969 et fait partie du regroupement des Écoles nationales du Québec depuis 1988. L'École offre de la formation de niveaux secondaire et collégial spécifique au monde marin. Elle abrite des locaux dotés de technologies de pointe : des ateliers de navigation, d’engins de pêche, de mécanique marine, des laboratoires de biochimie, une usine de transformation du poisson et, finalement, un laboratoire et une serre d’aquaculture où l’on élève des mollusques, des poissons et des crustacés.